Alde Manuce, Martialis (1501)

Le Martial publié par Alde Manuce en 1501, à Venise, est un de ses premiers ouvrages imprimés en italiques. Leur gravure, débutée vers 1499, est réalisée par Francesco Griffo (ou Francesco da Bologna). Les caractères italiques apparaissent dans l’édition des lettres de Catherine de Sienne, puis sont utilisés pour la première fois comme police principale dans le Virgile, publié en avril 1501. Inspirés de l'écriture manuscrite dite de chancellerie (cancellaresca) que les humanistes italiens affectionnaient, les italiques constituent une nouvelle typographie adaptée aux livres de petit format que Alde décide de populariser au tournant du XVIe siècle. Leur chasse diminuant sensiblement par rapport aux romains sans perte de lisibilité. Alde voulait une police de caractères incarnant l’essence de l’écriture humanistique pour satisfaire un public de plus en plus large. Comme l’indique les vers de la préface du Virgile : « Alde qui a donné des lettres gravées aux Grecs, en donne maintenant aux Latins, par les mains habiles de François de Bologne. »
Document : bibliothèque de l'école Estienne.